Unboxing et test du Waterblock Hybrid Cooling Pro !

Après de nombreuses déboires, voici enfin le test tant attendu ! Mais avant de commencer, je tiens particulièrement à remercier Hybrid Cooling pour l’envoie de ce waterblock en avant première qui m’a permis, malgré les soucis rencontrés de vous fournir ce test en avant-première. Je tiens à préciser que le matériel testé ici a été acheté de ma poche et qu’il n’y aura aucun favoritisme entre une marque ou une autre.

Pour rappel, Hybrid Cooling est une boîte française fabriquant des refroidissements CPU, RAM ou encore GPU.

Bien commençons tout de suite !

Sommaire

  1. Unboxing
  2. Le waterblock
  3. Montage
  4. Test
  5. Conclusion

Unboxing

Alors, l’unboxing… ne sachant pas trop comment m’y prendre, j’ai décidé de vous en faire un écris pour une première.

Après avoir attendu impatiemment le colis, il arrive enfin dans une caisse extrêmement bien protégée. Je m’empresse donc d’ouvrir le tout et la, je tombe sur une boite comme je les aime. Sobre, élégante et sans fioriture. On croirait presque les boîte chinoise dans la simplicité mais de bien meilleur qualités et bien plus jolie. Et ce n’est pas pour me déplaire !

Pressé de voir le waterblock, j’ouvre donc la boîte. Nous arrivons tout d’abord sur 2 petits sachets plastique. L’un contient la seconde plaque de fixation fournie pour AMD et l’autre, le système de fixation du waterblock ainsi que 2 notices pour l’installation du waterblock. Nous tombons ensuite sur de la mousse, en la retirant nous arrivons sur le waterblock. Ce dernier est placé dans un petit sachet plastique comme les précédents mais qui est fondu sur la largeur pour être sûr que le waterblock ne sorte pas de ce dernier.

Le waterblock

Alors, commençons par le commencement : le design. Mais bordel qu’il est beau ce waterblock. Enfin, ça, je vous laisse juger par vous-même mais pour ma part, je l’adore. Visuellement, on a du Hybrid Cooling et sa, c’est top.

Mais assez parler du design. Parlons plutôt de ses mensurations. Car oui, ce CPU block en impose vraiment. Je l’ai comparé à mon EK Supremacy Evo et clairement, il est plus grand et surtout beaucoup plus lourd, 520g, je vous rappel.

Bien entendu, je l’ai ouvert. Je ne pouvais pas m’en empêcher vu qu’Hybrid Cooling nous autorise à l’ouvrir et là… mais quelle surprise. L’intérieur est tout aussi beau et soigné que l’extérieur. Il y a trois joint toriques avec chacun leur emplacement creusé dans le waterblock. De quoi ne pas se tromper en remontant le waterblock.

Montage

Comme vous l’aurez vu dans les photos de l’unboxing, il n’y a pas de plaque de fixation mais uniquement 4 vis. Pour ma part, j’ai pu avoir différents soucis avec les plaques de fixation qui ne tiennent pas pour X ou Y raison. Ici pas de soucis, on enfile les vis dans les différents trous de la carte mère, par l’arrière de cette dernière, on ajoute les rondelles en plastique comme noté dans la notice et les fixations sont installées.

Pour installer le waterblock, pensez à bien retirer l’huile installée sur la plaque de cuivre. Je ne l’ai pas retiré et les températures étaient un peu trop élevées. Hybrid Cooling a eu un petit coup de stress cela dit-en passant. Une fois le waterblock nettoyé, vous l’installez comme noté sur la notice. Une rondelle en métal, un ressort et on fixe le tout avec l’écrou moleté fournis.

L’installation est plus longue mais pas pour autant négative et a ses avantages. Pas besoin d’une plaque de fixation qui ne tient qu’une fois sur deux par exemple. En bref, des fixations longues à installé et peu encombrante (ce qui laisse plus de place pour protéger le waterblock durant le voyage par exemple). Pas spécialement plus difficile à installer ou plus chiante, cela reste en fonction de la personne pour cela et pour ma part, je la trouve plus efficace.

Test

Maintenant, la partie la plus intéressante : les tests. J’ai donc comparé un EK Supremacy Evo au nouveau Hybrid Cooling Waterblock CPU Pro. La température de la pièce était à 20°C lors des deux tests.

Et les températures récupérées vont dans le bon sens. ici, jusqu’à 5°C de gain alors que le CPU a tourné un peu plus longtemps avant de lancer le test avec le waterblock d’Hybrid Cooling. J’ai bien entendu pris les screens lorsque les températures étaient les plus stables. En bref, d’excellents résultats.

Conclusion

Nous voici enfin arrivé à la conclusion. J’ai pour ma part été agréablement surpris par la qualité de ce waterblock mais aussi de son poids et de ces dimensions. On ressent clairement la qualité de ce dernier et les performances s’en ressentent.

Malheureusement, tout n’est pas rose. Il y a effectivement quelques points négatifs. Il n’y a effectivement pas de clé Allen fournie avec le waterblock alors que ce dernier peut se démonter. Le waterblock se salit rapidement, on n’y peut rien et c’est à cause du top en Nickel. Avec les futurs personnalisations, ce soucis n’en sera plus vraiment un car c’est vous qui choisirez le top ! Pour ce qui est des fixations, comme je l’ai dis, il y a des points positifs mais aussi du négatifs. C’est à voir ce qu’Hybrid Cooling veut proposer comme prestation à ce niveau là.

J’ai déjà pu discuté avec Hybrid Cooling de ces différents résultats et il regarde déjà pour la clé Allen. De plus, il a été réellement à l’écoute pour qu’au final je puisse vous sortir ce test et je l’en remercie.

En bref, voici ce que cela donne :

+++

  • Prix
  • Performance
  • Futur personnalisation
  • Écoute et SAV
  • Protection du waterblock et les notice complète.
  • Fixation?

  • Clé Allen manquante
  • Version nickelé qui se salit rapidement
  • Fixation?

Je ne mettrais pas de note à proprement dis car les points positif et négatif dépende de la personne mais clairement, la note serait dans le haut du panier.

5 réflexions sur “Unboxing et test du Waterblock Hybrid Cooling Pro !

  1. Comparé directement avec un wb de chez ek, parfait pour démontrer la qualité de fabrication d’hybrid cooling et 5 ° en changeant le water block ce n’es quand même pas rien !

    1. Effectivement, ce n’est pas rien 🙂 et sa m’a vraiment surpris d’avoir des perf tel alors que le CPU a eu le temps de chauffer vachement plus que celui d’EK. Après, le prix est différent mais le EK est une référence et donc cela me semblait bien de les comparer 🙂

  2. Bonjour, tu insiste sur le « problème de la clé Allen » mais la plupart des fabricants ne la fournisse pas (sauf IKEA). Je ne pense pas que ça soit un problème surtout que les personnes qui utilise ce genre de matériel on un minimum d’outils….

    1. EKWB en fournissent une, Alphacool aussi. Donc si, cela peu faire partie des défaut.
      De plus, tout ceux qui ont un watercooling n’ont pas forcément des outils ou autre.

      Cela reste donc bien un point négatif mais qui fut réglé par la suite de ce test (je me suis renseigner sur quelqu’un aillant le waterblock depuis peu).

      Je rappel bien que le test a été effectué avant la sortie officiel et que donc les défaut que j’ai pu apercevoir et Hybrid Cooling a réglé ces soucis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.